Parigné-sur-Braye

Photo de Parigné-sur-Braye

Petit village paisible de 724 habitants, où il fait bon vivre, Parigné-sur-Braye profite de l’attractivité de la ville de Mayenne. Loin d’être inactive, la commune bénéficie d’une vie associative riche qui fait le lien entre les habitants.

Informations pratiques

Nom du maire : Daniel Doyen
Adresse de la mairie : 11 Rue des Marronniers 53100 Parigné sur Braye
Téléphone : 02 43 00 36 47
Mail : mairie.parigne@mayennecommunaute.fr

Horaires d’ouverture de la mairie :

– mardi 9h – 12 et 14h – 18h
– mercredi 9h – 12h
– jeudi 14h – 18h
– vendredi 14h – 18h
– samedi 9h – 12h

Présentation de Parigné-sur-Braye

Nombre d’habitants : 804
Superficie : 900 ha
Gentilé : Les Parignéens

Histoire

D’une superficie de 979 ha, son territoire s’étale entre la Colmont et la Mayenne sous la forme d’un plateau au relief peu accidenté, dont les altitudes dominent entre 140 et 160 mètres. Arrosée par la Braye, Parigné-sur-Braye était autrefois traversée par une voie Romaine qui reliait Jublains à Avranches.
Dans les actes des évêques du Mans, nous lisons que l’église de Parigné fut fondée par Saint Turibe, second évêque du Mans qui vivait selon les uns, au IIème siècle selon les autres, au IIIème siècle de l’ère chrétienne. Il y a peu de bourgades Mayennaises à pouvoir revendiquer une origine aussi ancienne.

Origine du nom

Des textes anciens mentionnent Parigné dès 710 sous le nom de Patriniacum. Puis au fil des siècles, Parigné est devenu Beata Maria de Parrigneio en 1186, Parrigny en 1243, Saint Cénéri de Parigné en 1615, Parrigneyum en 1570 et Parrigni-sur-brai en 1681, enfin Parigné sous Braie, et Parigné-sur-Braye.
En 1791, la commune de Parigné fut divisée en deux sections : celle du bourg et celle de la Brigaudière.
En 1899, cette petite commune de 476 habitants dépend du canton de Mayenne-Ouest désignée sur la carte de l’ancienne province du Maine sous le nom de Parigné-sur-Braye à cause d’un petit ruisseau, La Braye, qui arrose la partie Sud-Ouest de la commune. Un choix qui permettait également de la distinguer de Parigné-le-polin et de Parigné-Lévêque, communes Sarthoises.

Anecdote

– La voix romaine qui allait de Jublains au Mont Saint Michel
– Élue Sportive de l’année 2011 par le Conseil Général de la Mayenne, Anaïs Lévêque a passé son enfance à Parigné

Espaces verts

– Projet de liaison douce, un aménagement piétonnier entre Parigné-sur-Braye et Mayenne
– La voie verte
– Autour du bassin d’orage

Patrimoine

L’église, dédiée à Saint Cénéry, comporte des retables des XVII et XVIIIème siècle.

MAYENNE COMMUNAUTÉ / LES COMMUNES